Ton panier
Banner_Black WeekBanner_Black Week

LE BLOG OLAV: COMMUNAUTE & BLOG

En interview : Chef cuisinier Roberto di Pinto

31.07.2021 Alina, Community Manager

Chef cuisinier Roberto di Pinto

La passion de Roberto di Pinto pour la cuisine et la pâtisserie l'a accompagné toute sa vie. Aujourd'hui, Roberto Di Pinto est le chef du Sine Ristorante Gastrocratico à Milan. Sa cuisine s'inspire de ses origines napolitaines. Au cours de sa carrière, Roberto Di Pinto a perfectionné des recettes traditionnelles napolitaines et développé ses propres créations, avec lesquelles il émerveille chaque jour les clients de son restaurant.

Chef cuisinier Roberto Di Pinto en interview



Bonjour Roberto, nous sommes très heureux que tu aies pris le temps de nous parler un peu de toi aujourd'hui. Dans ton restaurant, tu cuisines aujourd'hui pour de nombreux clients. Retournons dans le temps : où ta passion pour la cuisine a-t-elle commencé ?

Bonjour, merci beaucoup ! Ma passion pour la cuisine est sans doute liée à mes origines et surtout à ma famille. Je suis napolitain, je suis le dernier de cinq enfants d'une famille nombreuse. La cuisine a toujours été l'endroit où toute la famille se réunissait. Ma mère n'était pas une cuisinière passionnée, car c'était une femme qui travaillait. Cela m'impressionnait d'autant plus qu'elle parvenait chaque jour, en rentrant à la maison, à préparer en très peu de temps un délicieux dîner pour la famille.

En revanche, ma mère était une pâtissière douée. C'est grâce à elle que j'ai commencé à m'intéresser au monde des sucreries. Au fil du temps, je suis devenue un vrai gourmand. Tous les dimanches, mon père préparait du ragoût napolitain, qui est un ragoût lentement mijoté avec différents gros morceaux de viande. C'était comme un rituel pour lui. C'est ainsi que s'est développée peu à peu ma passion pour la cuisine. Déjà pendant mes études, j'aidais dans des restaurants et des pâtisseries. À 18 ans, j'ai quitté Naples pour parcourir le monde, mais surtout l'Italie. Il y a 10 ans, je suis arrivé à Milan et j'y suis resté. En 2018, j'y ai ouvert mon propre restaurant.

"Après avoir cuisiné avec les poêles Olav, je ne veux plus cuisiner avec d'autres poêles"

Cela semble être un voyage instructif et passionnant. Nous sommes heureux que tu cuisines maintenant avec des poêles et des casseroles Olav dans ta cuisine, quelle est ton expérience jusqu'à présent ?

La poêle Olav est une révélation ! Pour la création de mes derniers plats, j'avais besoin d'une poêle qui permette une cuisson précise et uniforme. Commençons par les coquilles Saint-Jacques. Elles doivent être saisies rapidement et brièvement afin de pouvoir développer une légère croûte. Ce n'est pas toujours facile et de nombreux cuisiniers désespèrent à cette étape, souvent à cause de leurs poêles et de leur mauvais développement de chaleur. Avec les poêles Olav, cela a fonctionné sans problème, grâce au cœur en cuivre.

Je voulais aussi faire un autre plat qui nécessite une très grande poêle. Je parle d'un des plats que j'ai dédié à la ville qui m'accueille depuis tant d'années : des raviolis farcis à l'ossobuco (ragoût de tranches d'os) avec une sauce risotto milanaise. Je peux dire que le résultat était tout simplement génial. Après avoir cuisiné avec les poêles Olav, je ne veux plus cuisiner avec d'autres poêles - aucune autre poêle ne réussit à obtenir cette chaleur précise et rapide.

À ce jour, c'est l'une des meilleures poêles avec lesquelles j'ai cuisiné.

"Grâce à sa légèreté, le couteau de chef Olav me semble presque être une extension de ma main, avec laquelle je peux travailler avec précision".

Nous sommes très heureux de l'entendre ! Tu utilises également le couteau de chef Olav. Quelles sont tes expériences avec ce couteau que tu aimerais partager ?

Le couteau Olav a deux caractéristiques qui nous mettent immédiatement à l'aise, nous les cuisiniers : une extrême légèreté ainsi qu'un excellent tranchant et un bon niveau d'affûtage. Il est également parfait pour les détails et les coupes fines. Grâce à sa légèreté, il me semble presque être une extension de ma main, avec laquelle je peux travailler avec précision.


Merci beaucoup Roberto pour ces belles paroles et cet entretien intéressant. Nous sommes très heureux qu'Olav puisse t'accompagner dans la cuisine de ton restaurant.